Le poids d’une vie/ Ma renaissance

Les arbres enracinés ont autant de feuilles,

Que les herbes affables en pousses en deuils.

Le dos argentĂ© tel un enfant s’extasie,

Devant ce tas de feuilles verdĂątres brunies.

Le centenaire, avec son Ă©corce durcie,

AncrĂ© sous la terre d’une grande embellie.

Le chemin mortel aussi tortueux soit-il,

Sa fin Ă©crite est aussi certaine que vile.

Attirée et parfumée par les ancolies,

Gant de Notre-Dame m’a enfin endormie.

Mon ùme portée par tant de légÚreté,

Vers sa clarté pleine de grùce alla en paix.

Sarah Donsar

Pour ce lookbook c’est par ici Chic and Choc

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :